Author Archives: admin

Méditer en action

Méditer en action; le mouvement pleine conscience

Malgré ce qu’on en pense, on est toujours en action quand on médite, n’est-ce-pas?! Comme la respiration est un élément central à la méditation, elle nous garde bel et bien en action, même « assis à rien faire »!

Pensez-vous qu’il faut rester immobile les yeux fermés pour méditer? C’est effectivement possible de le faire ainsi, dans une posture plus traditionnelle disons, mais il y a aussi plein d’autres façons d’adopter un état méditatif.

Comme je le fais régulièrement en me préparant à la rédaction d’un billet, j’ai ouvert mon dictionnaire pour lire la définition du mot abordé, en l’occurrence ici, méditation. J’ai été surprise d’y lire ce que N’EST PAS la méditation selon ma compréhension et ma pratique personnelle:

– soumettre à une longue et profonde réflexion;
– réflexion qui approfondit longuement un sujet.

J’ai effectivement appris dans ma pratique yogique que la méditation consiste à ne pas s’accrocher à nos pensées. Bien qu’il soit impossible de les arrêter, la méditation nous entraîne à ne pas porter toute notre attention à nos pensées.

Comme nos pensées ne sont pas la réalité, méditer nous encourage à rester dans le moment présent et à développer notre capacité à retrouver le calme de l’esprit, au besoin, et le plus souvent possible de préférence 😉

Alors, en relisant la définition proposée par mon dictionnaire, je me suis dit que la méditation pourrait nous permettre d’approfondir longuement le sujet de la présence.

J’ai évidemment recherché d’autres définitions et j’ai bien aimé lire celles proposées par Petit BamBou, une plateforme web française qui propose de s’initier à la méditation à l’aide de capsules audio et de petites histoires.

«L’attention est le muscle du cerveau. La méditation est en fait une forme de gym du cerveau : c’est l’entraînement de votre attention pour ramener, à la demande, votre esprit vers un état de calme et de clarté. 

Cela vous permet en particulier d’utiliser cette lucidité et clarté d’esprit pour être intensément présent et pour avoir une meilleure connaissance et une meilleure maîtrise de vous-même. 

Enfin avec la pratique, vous pourrez créer des habitudes mentales pour élargir votre conscience sociale, vers plus d’écoute, d’altruisme, de bienveillance et de bien-être dans l’instant présent. »[1]

Ça semble merveilleux, mais sachez que ce n’est pas pour tout le monde et que ce n’est certainement pas le seul moyen d’atteindre le calme de l’esprit. Et si votre état psychologique est instable, consulter un professionnel demeure la chose à faire.

Plusieurs études scientifiques abondamment citées dans la littérature « ont montré que la pratique de la pleine conscience permet de diminuer le stress, l’anxiété et la tension artérielle, d’améliorer l’humeur, la capacité de concentration et le sommeil, de réguler les émotions, de fortifier le système immunitaire et de réduire la douleur.»[2]

J’avais donc envie de vous proposer ici quelques façons de calmer votre mental par la pleine conscience tout en demeurant dans le mouvement.

Danse consciente

Si vous pratiquez le yoga, vous entendez certainement souvent parler de l’union entre le corps et l’esprit. Cette union est centrale à toutes les pratiques du mouvement en pleine conscience. Elle permet justement de s’ancrer dans le moment présent, de se rappeler que les pensées ne sont pas la réalité, mais aussi de créer avec son corps ce que l’on souhaite intégrer dans son esprit : liberté, confiance, lâcher prise, joie, vitalité, etc.

Comment pratiquer la danse en pleine conscience?

Dans votre salon, sur votre musique préférée, laissez-vous aller, lâcher votre fou, c’est déjà super! Mais vous pouvez certainement approfondir l’expérience avec des professionnels de cette pratique. Voici quelques pratiques et liens qui pourraient vous intéresser. Sachez qu’au Centre de l’Hêtre, nous avons la chance d’avoir l’unique guide certifiée de Journey Dance (en photo, Marie-Noëlle Dolbec, copropriétaire du Centre).

Hêtre Danse
Journey Dance (anglais seulement)
Biodanza
Danse extatique
Shakti Dance
Yoga Trance

Chant

Chant chorale, chant de mantras, chant prénatal, nombreuses sont les formes de chant qui proclament des bienfaits multiples sur leurs adeptes : réduction du stress, sentiment de bien-être, confiance, etc. Quel est le lien avec la pleine conscience? C’est certainement la respiration, une clé importante quand on chante! Le fait de chanter active le diaphragme, une action reconnue scientifiquement pour réduire le stress. Du point de vue de la pleine conscience, la respiration agit comme un ancrage pour nous ramener ou nous garder dans le moment présent, dans notre corps et non accroché à non pensées.

Voici quelques liens pour vous guider vers une pratique assistée du chant :

Répertoire des ensembles chorales
Projet 108 (co-création d’un concert de chant du mantra Om et de bols tibétains)

Activités créatives

Les librairies, papeteries et magasins grandes surfaces débordent de livres de coloriage de type mandala, souvent appelé « coloriage zen ». Avez-vous testé cette pratique? Elle est reconnue pour favoriser la détente, relâcher le stress, calmer le mental, etc. Il en a va de même pour plusieurs activités créatives telles le scrapbooking, le journal créatif, le tricot, le dessin et la peinture.

Vous pouvez aussi atteindre un état méditatif en vous adonnant à la photographie, je pense surtout à la photographie en nature. L’objectif de l’appareil vous garde dans l’instant présent afin de capter le plus beau, le plus vrai ou l’insolite qui se trouve juste là, devant vous.

Si vous n’avez pas ou plus l’habitude de vous laisser aller à votre créativité, vos petites voix intérieures tenteront certainement de vous décourager : je ne suis pas créatif, je ne suis pas bon, c’est pour les enfants, etc. La pleine conscience viendra vous aider à faire taire ces voix inutiles qui, ont se rappelle, ne sont pas la réalité! Un geste à la fois, une respiration à la fois, sans jugement!

Marche consciente

Bien qu’idéalement la marche en pleine conscience se pratique en nature, en silence, lentement, sans destination obligatoire, vous pouvez la pratiquer à tout moment lorsque vous marchez pour vous rendre quelque part. C’est une bonne façon de pratiquer à porter votre attention sur votre corps et l’instant présent.

Comment est le sol sur lequel je pose mes pieds?
Quelles sensations physiques je ressens?
Est-ce que mon rythme cardiaque et ma respiration accélèrent?
Est-ce que je capte des odeurs?
Quels sont les bruits que j’entends?

En vous appliquant à réellement sentir votre corps en marche, à l’aide de tous vos sens, en relation directe avec votre environnement, vous marchez en pleine conscience et vous calmez très certainement le flot incessant de vos pensées, qui, on doit se le dire, sont souvent envahissantes!

Pour connaître les sentiers de marche les plus près de chez vous :
http://baliseqc.ca/3S/

Laquelle de ces activités de pleine conscience êtes-vous tenté d’essayer prochainement? Quelle est votre façon préférée de méditer?


[1] Source : https://petitbambou.uservoice.com/knowledgebase/articles/429207-qu-est-ce-que-la-m%C3%A9ditation

[2] Source : http://www.coupdepouce.com/vie-perso/psychologie/article/la-pleine-conscience-c-est-quoi

Livre à emporter suggestion

10 livres à emporter en forêt

Pour moi, prendre le temps de lire est un pur bonheur auquel je n’accède pas aussi souvent que je le voudrais. Quand je planifie des vacances, petites ou grandes, c’est certain que je prévoie de la lecture. Avec un bon roman, c’est garanti, on ne s’ennuie pas!

Mais le divertissement n’est pas nécessairement le but premier recherché. D’ailleurs, si je devais m’offrir une retraite de ressourcement, j’aimerais prévoir une lecture qui serait alignée avec ce que j’ai l’intention de vivre comme expérience. Par exemple, si je pars en retraite parce que je me sais à la croisée des chemins et que j’ai des décisions à prendre, j’aimerais lire des témoignages ou récits inspirés de personnes qui sont aussi passé par là. Si lors de mon séjour je prévoie me mettre (ENFIN) à la méditation, j’aimerais avoir accès à des lectures qui m’y encourageront, me donneront des trucs et les 1001 bonnes raisons de le faire. Ça ne serait pas là le principe inverse de la dissonance cognitive? Je ne sais pas si on peut appeler ça de la cohérence cognitive, mais il me semble que ça fonctionnerait bien pour moi!

J’ai donc pensé vous offrir ma liste de lecture pour un séjour au Centre de l’Hêtre, que ce soit en famille, entre amis ou en solo, et lors de nos retraites personnelles notamment!

J’ai divisé mes suggestions en catégories, à voir selon vos intérêts et préférences.

Un Québec, quatre éléments

Voici ici une suggestion de la revue Les Libraires que je trouve toujours très pertinente! Déjà, en forêt, vous en prendrez plein la vue, mais une fois le soir tombé, peut-être aurez-vous envie de faire écho aux sensations de la journée. Ce livre présente des images d’une grande beauté couplées à des mots tout en poésie.

La vie secrète des arbres – Découvertes d’un monde caché

Lors de votre prochain séjour en forêt, je vous souhaite de déconnecter de vos appareils intelligents et de vous intéresser à ce que l’auteur appelle ici le “Wood Wide Web”! La plupart d’entre nous souffrent d’un déficit nature important et nous n’avons évidemment pas appris à comprendre le langage du monde végétal. Quoi de mieux que de se retrouver parmi les arbres pour mieux apprendre à les observer?! Après la lecture de ce livre, vous ne les verrai plus de la même façon! Une autre suggestion de la revue Les Libraires.

Shinrin Yoku – L’art et la science du bain de forêt; comment la forêt nous soigne

Shinrin-yoku, c’est le nom japonais de ce que l’on appelle ici le bain de forêt. Je n’en avais jamais entendu parler avant de lire un billet à ce sujet sur le blogue du Centre de l’Hêtre. Il s’agit carrément d’une pratique de santé publique adoptée par les Japonais; étonnant n’est-ce-pas?! Ce livre fait donc l’éloge du bain de forêt en abordant ses multiples bienfaits. Le Dr Qing Li se base sur ses recherches scientifiques pour démontrer notamment que le bain de forêt contribue à réduire le stress, à améliorer le niveau d’énergie, la concentration et la mémoire, à réduire la tension artérielle et même à favoriser la perte de poids. L’ouvrage de plus de 200 pages donne des conseils pour mettre en pratique le bain de forêt, incluant des trucs lorsque la forêt n’est pas accessible, et pour mieux se connecter à nos cinq sens.

Miroirs de la nature

Connaissez-vous les haïkus, ces petits poèmes japonais généralement divisés en trois vers de 5, 7 et 5 syllabes dans leur version occidentalisée? Ce que j’aime des haïkus c’est que bien qu’ils puissent paraître anodins, ils font davantage appel aux sensations qu’à des éléments descriptifs. Le haïku doit contenir ce qui est appelé un mot de saison, une référence à la nature. Quelle belle façon que de vous accompagner dans votre processus de (re)connexion à la nature! L’ouvrage choisi ici rassemble des haïkus d’auteurs japonais célèbres et sont illustrés par des maîtres de l’estampe japonaise. Jubilation!

Mon année Haïku

L’auteure vous propose ici un haïku par jour, accompagné d’une courte méditation qui s’en inspire; re-jubilation! L’ouvrage a été conçu pour inviter à l’introspection, à changer le regard sur notre vie et à être plus présent à cette dernière. Voici un extrait que j’ai tiré du livre :

« Raies de lumières
là sous mes paupières
grande agitation

-Pascale Senk

Prendre soin de sa vie intérieure
Souvenirs, désirs, paroles longtemps tues… En nous, c’est tout un monde qui résonne de mille contradictions et de formes inattendues. Aussi, est-il important de se retrouver de temps à autre dans la solitude et l’introspection. Elle seule peut nous permettre d’ordonner ce chaos mental, de trier les pensées qui nous transportent et celles qui nous entravent…»

Le piège de la liberté; les peuples autochtones dans l’engrenage des régimes coloniaux

Si vous préférez les essais et documentaires, Le piège de la liberté est tout indiqué pour un séjour en nature québécoise. On y parle du piège de la modernité proposée par les occidentaux à la conquête de l’Amérique et du choc des cultures entre européens et populations amérindiennes.

« Vaste fresque qui couvre plus de trois cents ans d’histoire, ce livre nous en apprend au moins autant sur les nations autochtones à l’époque coloniale que sur le monde occidental dans lequel nous vivons. Le portrait qui se dégage de cette étude à la fois fouillée et accessible est d’une implacable lucidité. » – Les Libraires

Amun

J’ai découvert ce livre dans la liste Les incontournables 2017 – 100 livres d’ici à faire lire à ceux qui nous dirigent de Radio-Canada. Il s’agit d’un recueil de nouvelles écrites par divers auteurs majoritairement autochtones.

« Leurs textes de fiction reflètent tantôt l’histoire et les traditions, tantôt la réalité des Premières Nations au Québec et au Canada. » – Radio-Canada

Un séjour en forêt québécoise devrait vous permettre de (re)connecter avec la nature et avec l’histoire et la culture de ceux qui l’habitaient déjà bien avant nous!

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

J’ai lu ce livre best-seller lors de vacances de type tout-inclus, bien loin de la forêt du Centre de l’Hêtre. Dès les premières pages, l’auteure nous met en garde; notre vie ne pourrait plus jamais être la même après cette lecture. Est-ce le pouvoir de ce récit ou une synchronocité contextuelle; ma vie a effectivement incroyablement changée au cours des mois suivants, et pour le mieux! Bien que classé ici dans la catégorie Croissance personnelle, il s’agit en fait d’un roman interactif où par le biais du personnage principal, l’auteure propose au lecteur une foule d’activités d’introspection ayant pour but de faire le point, de laisser aller ce qui ne sert plus et de jeter les bases solides d’une vie alignée avec nos rêves.

Tout se joue avant 8 heures ; offrez-vous un supplément de vie!

Ça fait un bon moment maintenant que j’entends parler du Miracle Morning; cette approche qui permet de se recentrer sur ce qui est vraiment important pour nous et de vivre pleinement chaque jour en profitant notamment des premières minutes, voire premières heures, de la journée. On pourrait adapter le célèbre dicton et dire : la VIE appartient à ceux qui se lèvent tôt!

« On se levait déjà tôt pour faire notre exercice matinal, mais le miracle morning a ajouté toute une nouvelle dimension de développement personnel à cette habitude! » – Simon, copropriétaire du Centre de l’Hêtre.

Le pouvoir du moment présent

Je rejoins ici quelques abonnés de la page Facebook du Centre de l’Hêtre qui ont suggéré ce livre pour un séjour en forêt. C’est sous forme de questions et réponses que le célèbre auteur présente un guide d’éveil spirituel. Il souligne l’importance de vivre dans le moment présent et d’ainsi éviter de se perdre dans les pensées du passé et du futur. Au gré des chapitres, on accepte que l’on n’est pas notre mental, on prend conscience des stratégies de ce dernier pour nous faire fuir le présent et on comprend réellement ce qu’est le lâcher prise.

Les quatre accords toltèques

Ce livre est pour vous si vous rêvez de principes simples et puissants à appliquer dès maintenant dans votre vie afin de briser vos croyances limitatives. Ce livre d’une centaine de pages a été écoulé à plus de quatre millions d’exemplaires dans le monde. L’auteur vous propose de passer quatre accords avec vous-même et vous expose des cas concrets pour les mettre en application. Et qu’ont-ils de toltèques ces accords? L’auteur mexicain, Miguel Ruiz, honore ainsi son héritage autochtone; le savoir et la sagesse des Toltèques.

En bonus, comme je sais que plusieurs familles séjournent au Centre de l’Hêtre et apprivoisent la forêt avec les enfants, voici quelques suggestions en vrac de livres jeunesses à mettre dans le sac à dos.

Ce que j’aime vraiment

J’en profite pour mentionner ici l’excellent blogue de littérature jeunesse Les p’tits mots dits qui nous présente un ouvrage touchant pour les 3 – 7 ans. Un petit garçon nommé Archibald se balade en forêt avec sa maman. Leur conversation nous guide vers une acceptation de nos propres forces et nous rappelle les pièges de la comparaison.

La fantastique aventure en forêt

Robot sauvage

Le jardin invisible

Pax

Boussole le coaching c'est quoi

Qu’est-ce que le coaching, à qui s’adresse-t-il et pourquoi cela fonctionne?

Peut-être avez-vous remarqué la recrudescence d’offres de coaching? On en voit partout; sur Facebook, dans les groupes de réseautage, dans les conférences et les livres.

Le coaching, c’est quoi?

Définition de la ICF (International Coaching Federation):

« Le coaching est un partenariat qui met l’emphase sur les actions que nos clients ont l’intention de poser pour réaliser leur vision, leurs buts et leurs désirs. Le coaching suscite des questionnements amenant les clients à la découverte d’eux-mêmes, ce qui hausse leur niveau de perception et de responsabilité. Ceux-ci bénéficient d’une structure d’accompagnement, de soutien et d’une précieuse source de rétroaction. Le processus de coaching aide les clients à définir et à atteindre leurs buts professionnels et personnels plus rapidement et plus facilement qu’il en serait possible sans l’intervention d’un coach. »[1]

Il existe plusieurs types de coaching, mais dans tous les cas, et selon les besoins du coaché, les différentes sphères de la vie sont abordées, autant sur le plan personnel que professionnel.

Voici quelques exemples des termes utilisés pour définir le type de coaching offert :

  • Coaching de gestion
  • Coaching exécutif
  • Coaching d’équipe
  • Coaching de vie
  • Coaching transformationnel

Le coaching, ça sert à quoi?

« J’ai entrepris de suivre (son) coaching puisque je souhaitais me perfectionner et instaurer une structure de proactivité au sein de ma vie. Il se trouve qu’avant même d’avoir terminé le processus, j’avais acquis davantage d’autonomie, de la confiance et un meilleur sens des responsabilités. » – Simon Gravel, Montréal

Les répondants à une vaste étude menée pour l’ICF en 2017 ont mentionné avoir opté pour un processus de consultation en coaching dans le but notamment d’améliorer leur performance individuelle ou d’équipe au travail (43%), de développer leurs habiletés de communication (39%) et d’accroître leur productivité (38%).[3]

Voici quelques raisons souvent citées pour entamer un processus de coaching :

  • Procrastination et blocages pour passer à l’action
  • Gestion du stress
  • Choix de vie
  • Conflits interpersonnels récurrents et mauvaises habitudes (patterns)
  • Affirmation de soi
  • Confiance en soi
  • Etc.

Simon Larouche, coach professionnel certifié  et co-propriétaire du Centre de l’Hêtre adopte l’approche transformationnelle. Cette méthode puissante permet de dénouer des blocages rapidement, d’obtenir des changements durables et d’avancer en toute confiance vers nos objectifs.

« L’approche du coaching transformationnel s’appuie sur une prémisse importante : nos perceptions modulent nos émotions, nos comportements et nos relations interpersonnelles. Le coaching transformationnel permet d’identifier les fausses perceptions à la base de nos croyances et de nos habitudes. En identifiant le problème à la source, nous pouvons revoir les perceptions qui elles créent nos peines, nos échecs et nos difficultés. Transformer ces perceptions nous permet d’obtenir des résultats et des changements véritables, rapides et durables. »

Le coach vous accompagne dans la recherche de nouvelles perspectives face à une problématique, vous aide à mieux comprendre une situation et à vous mettre en action dans votre vie. Un bon coach demeure objectif, il sait faire la lumière sur vos forces tout en vous aidant à adopter un nouveau regard sur ce que vous considérez comme vos faiblesses ou vos difficultés.[4]

« Cela m’a fait prendre conscience des nouvelles facettes de ce que je devais guérir et laisser partir. » – Sonia Dufour, Québec

« J’ai pris conscience que toutes les réponses sont en nous, et qu’il y a des solutions à portée de mains pour réaliser nos rêves. » – Grégory Louvat, Québec

Le coaching est un processus positif et efficace! Parmi les bénéfices recensés par la littérature [5], on retrouve :

  • La fixation et la priorisation d’objectifs
  • L’engagement et la satisfaction
  • La productivité
  • La communication
  • L’amélioration de la gestion

L’étude internationale menée par l’ICF en 2017 a démontré un taux de satisfaction de 88% face à l’expérience de coaching des répondants. Les autres bénéfices soulevés par cette étude ont trait à l’amélioration des habiletés de communication (42%), l’augmentation de la confiance en soi et de l’estime personnelle (40%) et la productivité au travail (39%).[6]

Bon à savoir : Les coachs certifiés par l’ICF développent et utilisent 11 compétences essentielles à l’établissement et au maintien de relations saines entre le coach et le coaché. En y regardant de plus près, on constate que ces compétences sont gagnantes pour l’ensemble de nos relations! L’établissement d’un climat de confiance et de respect, l’écoute active et la communication directe sont du nombre de ces compétences essentielles.

Le coaching, pourquoi et pour qui ça fonctionne?

Le coaching, c’est bon pour tout le monde! Ça, c’est la réponse facile! Il est vrai que nous vivons probablement tous des situations problématiques au cours de notre vie à travers desquelles nous aimerions être accompagnés et soutenus. On peut tout de même imaginer que certaines personnes sont plus disposées que d’autres à s’investir dans un processus de coaching et pour qui les résultats se font sentir plus directement.

Dans son livre sur l’adoption et l’abandon des habitudes, Gretchen Rubin s’est demandé pourquoi certaines personnes ont plus de facilité que d’autres à changer leurs habitudes. Grâce à ses recherches, elle a établi un lien entre la capacité à changer les habitudes et notre façon de réagir aux attentes, les nôtres ou celles des autres envers nous. Elle en est venue à développer quatre profils de personnalité basés sur leur réponse aux attentes.[7]

L’auteure décrit chaque type de personnalité par rapport à son niveau de résistance aux attentes personnelles (inner expectations) et externes (outer expectations).

Notre attention est alors dirigée vers les « obligers », traduit librement ici par « obligés », qui tendent à rencontrer les attentes externes et résister aux attentes personnelles.  Il apparaît clair pour l’auteure que cette personnalité récolte rapidement les bénéfices du processus de coaching. Les « obligés », motivés par les attentes externes, répondent mieux à leurs attentes personnelles lorsqu’une structure externe vient les supporter. Le coach joue un rôle crucial en établissant des objectifs clairs avec le coaché, accompagnés d’échéanciers et d’un support tout au long du processus.

En pratique, tous ces types de personnalité peuvent bénéficier d’un processus de coaching. Il est généralement reconnu que la fixation d’objectifs et d’échéanciers favorise le succès dans la résolution d’une problématique donnée. Le support, comme celui d’un coach, est également très efficace pour la plupart des personnes.

Pour certains, c’est la sortie de zone de confort et la présence de défis qui les stimuleront et les motiveront à adopter de nouvelles habitudes, à instaurer des changements dans leur vie et à atteindre de nouveaux objectifs.[8]

Et vous, qu’est-ce qui vous permet de vivre des changements positifs dans votre vie? Avez-vous optez pour le coaching et si oui, qu’est-ce que cela vous a apporté? Merci de partager avec nous!

Pour aller plus loin :
https://coachfederation.org/
https://icfquebec.org/
http://www.savoirhetre.com/
https://www.act-in.ca/


[1] https://icfquebec.org/role-du-coach
[2] https://icfquebec.org/foire-aux-questions
[3] 2017 ICF Global Consumer Awareness Study, PricewaterhouseCoopers, 2017
[4] http://icfquebec.org/faq.asp
[5] http://biblos.hec.ca/biblio/memoires/2011NO43.PDF
[6] 2017 ICF Global Consumer Awareness Study, PricewaterhouseCoopers, 2017
[7] https://coachfederation.org/blog/who-needs-a-coach-the-most-and-why
[8] https://coachfederation.org/blog/why-coaching-works

La_relâche_des_adultes

La relâche des adultes : 3 propositions pour faire la pause

La semaine de relâche!! Une semaine tant attendue au Québec et ailleurs (le fameux Spring Break)! Pause méritée de la routine métro, boulot, dodo, la semaine de relâche est l’occasion toute indiquée pour les familles de passer du temps de qualité ensemble et de se créer des souvenirs heureux pour toute la vie!

Pour ma part, mes souvenirs sont constitués de grandes tablées au chalet, de festins de fondue, de ski entre amis, de chocolat chaud et de parties de cartes. Je me souviens aussi que ma mère devait quitter les pentes avant tout le monde en après-midi afin de préparer le repas pour tout ce beau monde!


Depuis quelques années, mes amies de filles louent un grand chalet sur les pentes de ski avec leurs familles. C’est magique de voir toute cette marmaille se dépasser sur les pentes, sauter sur les lits et vider le spa de toute son eau! Je sais tout de même que les préparatifs pour une telle semaine sont éreintants, et qu’au final, c’est loin d’être du repos pour les parents!

Alors je me demande : à quand la véritable relâche pour les adultes?

Voici quelques propositions pour faire une petite ou grande pause :

1- Connexion avec la nature

Pendant la relâche, ou quand le besoin se fait ressentir, prenez congé des enfants, du travail et des responsabilités quotidiennes pour vous retrouver au calme et prendre soin de vous dans un spa. L’offre est grande partout au Québec! L’important, c’est d’ouvrir son cœur et son esprit au processus d’hydrothérapie, une pratique scandinave ancestrale qui permet de détendre le corps et d’apaiser le mental.

2- Une retraite de yoga à la maison

Si vous êtes adeptes de yoga, vous pourriez expérimenter une journée complète dédiée à cette pratique dans le confort de votre foyer alors que le reste de la famille vaque à d’autres occupations. Pour y arriver, prévoyez un peu de temps de planification à l’avance.

Prévoyez aussi une lecture inspirante ou du matériel créatif auxquels vous abandonner entre les pratiques. Préparez à l’avance un menu simple et santé. Autant que possible, couper les notifications sur votre téléphone ou tablette, laissez-les messages s’enregistrer dans votre boîte vocale. Et profitez!

Choisissez vos séquences d’asanas (postures) sur DVD ou sur YouTube. J’aime beaucoup la chaîne YouTube Yoga With Adriene (anglais seulement).

Sélectionnez aussi quelques méditations guidées; Nicole Bordeleau en offre plusieurs gratuites sur sa chaîne YouTube.


3- Une recharge complète en nature

Depuis peu, nous offrons au Centre de l’Hêtre desretraites nature individuelles, sur semaine. Se poser au calme de la nature et prendre le temps de vivre dans le respect et la découverte de ce que vous êtes et de ce qui vous entoure, voilà l’invitation de vos hôtes, Marie-Noëlle et Simon, propriétaires du Centre.  

Tout a été mis en place pour vous offrir une recharge complète du corps et de l’esprit : yoga, méditation, séances de coaching, pleine conscience en nature, randonnée, massothérapie, repas sains et savoureux, et plus encore.

Voici le témoignage d’une participante :

“Mon séjour m’a fait un grand bien. D’abord, vivre dans un dôme est absolument fascinant. C’est vivre en communion directe avec la nature. C’est comme dormir à la belle étoile mais au chaud! Je remercie tout spécialement Simon pour son professionnalisme, son écoute, la justesse de ses reflets, sa sensibilité, son ouverture et sa souplesse. Je sors de ce séjour remise à neuf! Les choses difficiles qui sont actuellement dans ma vie sont encore là, mais mon regard sur elles est différent et mon cœur est plus ouvert. Merci encore.!” – Nicole

Informations et inscription : www.centredelhetre.com/retraites

Forêt

Pratiquer le bain de forêt

Une promenade dans le bois est tout sauf banale, avec ou sans neige. Et depuis que les Japonais en ont fait une pratique de santé publique, elle est tout simplement géniale. En effet, le Shinrin-Yoku (littéralement « bain de forêt ») est reconnu comme un moyen d’améliorer sa santé physique et psychologique.

La marche en forêt est très certainement agréable et de plus en plus tendance. On le sait! On respire mieux, on se détend et on fait le plein d’énergie. C’est aussi une façon de faire une pause du monde numérique et de l’agitation des réseaux sociaux. Et enfin, on se sent plus créatif, serein et attentif.

Plusieurs Américains l’ont bien compris aussi. À un point tel que la formule japonaise s’est multipliée entre autre à San Francisco où le Green Détox en forêt est de plus en plus populaire.

Et les effets thérapeutiques?

Au milieu des années 90, une série d’études scientifiques menées par des chercheurs nippons ont confirmé les nombreux mérites de ces immersions régulières en pleine nature. La pratique du bain de forêt devient un moyen naturel de diminuer les effets nocifs du stress, de la dépression et de l’anxiété. Il nous reconnecte avec la nature en chassant la mauvaise humeur.

Et test sanguin à l’appui, à part la sensation de bien-être, le Shinrin-Yoku apporte de nombreux avantages:

  • apaisement de l’esprit : par l’effet de la couleur bleue et verte (ciel, eau, feuille, mousse, etc)
  • soulagement du corps : diminution de l’activité cérébrale et de la pression artérielle
  • stimulation des fonctions immunitaires
  • diminution des hormones responsables du stress

Comment pratiquer?

Il est recommandé de rester en forêt pendant environ 4 heures et d’effectuer une marche de 5 km. (ou un demi-bain : 2,5 km) Le mieux est de marcher lentement, en silence, sans aucune préoccupation. On se branche sur tous les sens du corps, en prêtant attention à ce qui nous entoure : écouter le ruissellement des cours d’eau, le chant des oiseaux, respirer le vent, la fraîcheur et l’odeur des bois, admirer les couleurs de la végétation, ressentir chaque pas qui se dépose au sol.

Personnellement, j’y vais le plus souvent possible. Et tous les jours ne serait pas de l’abus. Après chaque bain de forêt, je me sens toujours plus propre! Un peu comme à la suite d’une marche méditative en pleine conscience.

Alors, prêt pour un grand nettoyage?

Marche guidée au Centre de l’Hêtre

Marche en forêt
L'eau d'érable

Détox à l’eau d’érable

Un printemps sur deux (lorsqu’on ne construit pas de nouvelles installations), nous entaillons les érables & aussi bouleaux de la forêt du Centre de l’Hêtre. À partir de la sève de ces arbres, il est possible de préparer un breuvage délicieux pour une cure détoxifiante! Nettoyer les toxines accumulées durant l’hiver pour permettre au corps de démarrer la saison estivale avec vitalité & allégresse!!!

C’est dans les années 70 que le naturopathe Stanley Burrough prit conscience que la majorité des gens garde une quantité d’aliments non digérés et durcis dans ses intestins engendrant ainsi l’arrivée des maladies. Il créa la cure Master Cleanse pour éliminer les toxines  qui empoisonnaient le corps de ses patients et leur permettant ainsi, d’accéder à la guérison.

Voici la recette pour une quantité  300 ml (10 onces):

  • 300 ml d’eau d’érable (ou bouleau!)
  • 2 cuillerées à soupe de jus de ciron fraîchement pressé, de préférence bio. .
  • 1/10 cuillerée à café de cayenne ou plus si vous aimez plus de piquant.

Si vous n’avez pas accès à la sève d’arbre, vous pouvez la remplacer par:

  • 300 ml (10 oz) d’eau de source pure ou filtrée. L’eau doit être à la température pièce ou chaude, selon la préférence.
  • 2 cuillerées à soupe de sirop d’érable bio si possible!.

Comment faire la cure?

Bien mélanger le tout dans un contenant en verre et boire par petites gorgées.

L’idée est de jeûner et de boire que ce breuvage de la quantité dont le corps à besoin. Cette cure peut se faire jusqu’à 5 jours mais déjà une journée fait sont action! La première journée, la quantité bue est plus importante puis les jours qui suivent la quantité est moindre. Détoxifier tout en se respectant!

Voici des compléments d’informations sur les ingrédients de base:

L‘eau d’érable contient 46 composés bioactifs essentiels à la vie et à la croissance de l’arbre sont transportés par l’eau d’érable, dont un éventail de vitamines et minéraux, d’acides organiques et aminés, de polyphénols et de phytohormones.

Source: http://oviva.ca/produit/

Le sirop d’érable, très riche en minéraux essentiels, apporte à l’organisme des éléments nutritifs. Il l’aide ainsi à rétablir un équilibre biochimique et minéral au cœur des cellules et des tissus, et accélère la régénération cellulaire. Le sirop d’érable est directement assimilé dans le sang,il n’alourdit donc pas le fonctionnement du système digestif et apporte un rinçage efficace et plus rapide des déchets de notre système.

L’acidité du jus de citron aide le processus de nettoyage, agissant comme un détergent interne pour dissoudre les graisses en excès.Il apporte des vitamines, des minéraux, des acides (malique, citrique). Il agit favorablement sur les toxines et le foie, d’où son rôle dépuratif, diurétique, antiacide, carminatif. Il contient aussi des enzymes à vocation digestive et systémique.

Le poivre de Cayenne, riche en pipérine (l’actif majeur et important du piment) est un stimulant gastrique qui dilate les vaisseaux et un puissant nettoyant du tube digestif.

je-mange-vivant.com/cure-detox-automne/

Gens hiver vélo

L’hiver à vélo

Motivée par son besoin de vivre en nature dans un écohameau, Meghan est venue visiter en 2016 l’appartement de notre nouvelle maison écologique. Elle apprécie le lieu, la forêt et les personnes qui constituent l’écohameau. Nous aimons sa joie de vivre, ses idées ingénieuses et son mode de vie végétalien. Elle nous annonce qu’elle n’a pas de voiture. Dommage, nous aurions tant aimé qu’elle se joigne à nous.

Elle affirme qu’elle désire voyager du Centre de l’Hêtre à son travail en ville, le tout en vélo! 26 km avec un grand dénivelé!  AhAh!!! Nous voyons qu’elle est sérieuse… Sceptiques, nous l’encourageons à essayer!!!! Elle organise son horaire pour faire le trajet qu’une fois semaine. Durant l’été, on la voit tranquillement rouler sur les routes de Lac-Beauport. Elle a réussit son défi!

Suite à l’été, elle prend la décision de poursuivre l’aventure en vélo durant l’hiver! Toujours sceptiques, nous l’encourageons à essayer! En février, avec des amis, elle se rend en vélo au Congrès du vélo d’hiver qui se déroulait à Montréal! Un autre défi de réussi!

Meghan est l’ambassadrice du vélo d’hiver comme moyen de transport et aussi afin de diminuer son impact au quotidien sur l’environnement. Elle est convaincue que le déplacement en vélo est possible durant toute l’année… Il suffit de ne pas arrêter!

Meghan est la preuve que lorsqu’on porte ses convictions, tous les défis sont surmontables…

Pour lire l’article de Radio-Canada sur Québec/Montréal en vélo l’hiver
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1013517/cyclotourisme-hiver-quebec-montreal-velo

Pour visionner la vidéo de leur périple
https://www.facebook.com/iciquebec/videos/1357714580953125/

Une belle vidéo qui nous rappel l’importance de prendre soin de nos Unicités!

Un beau court métrage qui nous a beaucoup touché…  

Le conformisme n’est pas dans notre nature et pourtant, trop de choses nous poussent dans cette direction.  

Chaque matin, on réveille les enfants, on doit faire vite pour arriver à l’école à l’heure…  On prend un rythme qui bouscule, qui n’est pas naturel, mais qui cherche à s’imposer…

Je vois tous ces gens autour de moi qui manquent de temps, qui sont à la course et toujours occupés…

Mais où est passé le temps pour Être tout simplement? 

Comment sortir de ce conditionnement de société de performance et laisser plus d’espace pour la Spontanéité, l’Unicité et la Créativité?

Comment faire en sorte que nos enfants puissent incarner pleinement leur Unicité?  Et comment le faire pour nous même?

Ce petit vidéo invite à la réflexion et nous invite à prendre du recul pour honorer ce qui fait vibrer nos couleurs!

Vive la diversité, la créativité et la liberté d’être pleinement soi-même!

Bonne écoute!

Enfants Ayam création

AYAM Création, dans l’authenticité du sacré…

Pour une deuxième année, Simon, moi et maintenant les enfants avons rayonnés en jouant les modèles pour AYAM Création.

Dans la yourte et la forêt du Centre de l’Hêtre, Nahima Fée et Satyam ont embarqués dans l’expérience avec fluidité, ouverture et un peu de patience!

Myriam St-Onge, la designer, est une fée pour marier les couleurs et motifs originaux des vêtements dans une danse harmonieuse.

Pour ses photos promotionnelles, elle souhaite que ses vêtements soient portés par du «vrai monde» pour casser les stéréotypes de la perfection des mannequins professionnels… Voyez les résultats!

Maintenant que certains de ces morceaux font partit de mes vêtements perso, je peux témoigner que

AYAM Création est pour moi:

  • la connexion à notre corps et à la Terre en portant des vêtements aux matériaux naturels, sains pour notre peau et l’environnement. 
  • l’honneur qu’on accorde à celles et ceux qui, par leur travail, transmettre leur histoire et leur sagesse. Les femmes des Andes péruviennes jusqu’au Mexique tissent des motifs sacrés ancrés dans des traditions spirituelles. 
  • le respect que l’on doit à notre être de porter des vêtements qui reflètent nos valeurs. 

Enfin, AYAM Création m’aligne avec ce que je suis vraiment et me fait sentir que je suis, comme tous les autres, une graine de divinité.

Merci Myriam pour cette belle expérience!

Je vous invite à visiter le site Internet de AYAM Création

Famille peinture

Faire sa peinture naturelle à la chaux!

Comme vous le savez, nous construisons notre nouvelle maison le plus écologiquement possible afin d’avoir une maison saine et inspirante au quotidien!

Comme notre dernière maison, nous avons une fois de plus décidé de créer notre propre peinture à l’aide de pigment de terre et de chaux.  C’est un procédé artisanal, plus long, moins utilisé, mais qui donne un cachet unique et naturel à toute la maison. 

L’enjeu est de faire adhérer la chaux sur des plaques de placo-plâtre et d’avoir une peinture stable qui va demeurer en place sans se transformer en poudre. 

Pour se faire, nous devons d’abord traiter les feuilles de gypses avec un apprêt à la caséine qui fait en sorte que l’absorption est la même partout et pas trop grande.  La chaux doit absolument sécher tranquillement pour pouvoir durcir convenablement et se stabiliser. 

Ensuite, nous procédons à la fabrication de notre peinture.  En gros la recette est assez simple.  De la chaux, de la caséine, de la méthyl-cellulose et des pigments qui donnent de la couleur. 

On applique cela avec des brosses sur les murs de manière abondante. On doit mettre un minimum de deux couches et s’assurer que notre recette soit bien équilibrée.  Déjà, on a dû faire plusieurs ajustements pour que la peinture soit efficace.

6 à 10 heures après la dernière couche, on applique une couche de savon de Marseille ou de savon noir sur la peinture pour la rendre imperméable et plus facile à laver par la suite. 

Voilà, c’est toute une aventure qui nous permet de travailler avec des matériaux naturels et d’expérimenter de nouvelles manières de faire. 

Nous ajouterons plus de photos dès que la peinture sera terminée!

Soyons créatifs!