Qu’est-ce que le coaching, à qui s’adresse-t-il et pourquoi cela fonctionne?

Boussole le coaching c'est quoi

Peut-être avez-vous remarqué la recrudescence d’offres de coaching? On en voit partout; sur Facebook, dans les groupes de réseautage, dans les conférences et les livres.

Le coaching, c’est quoi?

Définition de la ICF (International Coaching Federation):

« Le coaching est un partenariat qui met l’emphase sur les actions que nos clients ont l’intention de poser pour réaliser leur vision, leurs buts et leurs désirs. Le coaching suscite des questionnements amenant les clients à la découverte d’eux-mêmes, ce qui hausse leur niveau de perception et de responsabilité. Ceux-ci bénéficient d’une structure d’accompagnement, de soutien et d’une précieuse source de rétroaction. Le processus de coaching aide les clients à définir et à atteindre leurs buts professionnels et personnels plus rapidement et plus facilement qu’il en serait possible sans l’intervention d’un coach. »[1]

Il existe plusieurs types de coaching, mais dans tous les cas, et selon les besoins du coaché, les différentes sphères de la vie sont abordées, autant sur le plan personnel que professionnel.

Voici quelques exemples des termes utilisés pour définir le type de coaching offert :

  • Coaching de gestion
  • Coaching exécutif
  • Coaching d’équipe
  • Coaching de vie
  • Coaching transformationnel

Le coaching, ça sert à quoi?

« J’ai entrepris de suivre (son) coaching puisque je souhaitais me perfectionner et instaurer une structure de proactivité au sein de ma vie. Il se trouve qu’avant même d’avoir terminé le processus, j’avais acquis davantage d’autonomie, de la confiance et un meilleur sens des responsabilités. » – Simon Gravel, Montréal

Les répondants à une vaste étude menée pour l’ICF en 2017 ont mentionné avoir opté pour un processus de consultation en coaching dans le but notamment d’améliorer leur performance individuelle ou d’équipe au travail (43%), de développer leurs habiletés de communication (39%) et d’accroître leur productivité (38%).[3]

Voici quelques raisons souvent citées pour entamer un processus de coaching :

  • Procrastination et blocages pour passer à l’action
  • Gestion du stress
  • Choix de vie
  • Conflits interpersonnels récurrents et mauvaises habitudes (patterns)
  • Affirmation de soi
  • Confiance en soi
  • Etc.

Simon Larouche, coach professionnel certifié  et co-propriétaire du Centre de l’Hêtre adopte l’approche transformationnelle. Cette méthode puissante permet de dénouer des blocages rapidement, d’obtenir des changements durables et d’avancer en toute confiance vers nos objectifs.

« L’approche du coaching transformationnel s’appuie sur une prémisse importante : nos perceptions modulent nos émotions, nos comportements et nos relations interpersonnelles. Le coaching transformationnel permet d’identifier les fausses perceptions à la base de nos croyances et de nos habitudes. En identifiant le problème à la source, nous pouvons revoir les perceptions qui elles créent nos peines, nos échecs et nos difficultés. Transformer ces perceptions nous permet d’obtenir des résultats et des changements véritables, rapides et durables. »

Le coach vous accompagne dans la recherche de nouvelles perspectives face à une problématique, vous aide à mieux comprendre une situation et à vous mettre en action dans votre vie. Un bon coach demeure objectif, il sait faire la lumière sur vos forces tout en vous aidant à adopter un nouveau regard sur ce que vous considérez comme vos faiblesses ou vos difficultés.[4]

« Cela m’a fait prendre conscience des nouvelles facettes de ce que je devais guérir et laisser partir. » – Sonia Dufour, Québec

« J’ai pris conscience que toutes les réponses sont en nous, et qu’il y a des solutions à portée de mains pour réaliser nos rêves. » – Grégory Louvat, Québec

Le coaching est un processus positif et efficace! Parmi les bénéfices recensés par la littérature [5], on retrouve :

  • La fixation et la priorisation d’objectifs
  • L’engagement et la satisfaction
  • La productivité
  • La communication
  • L’amélioration de la gestion

L’étude internationale menée par l’ICF en 2017 a démontré un taux de satisfaction de 88% face à l’expérience de coaching des répondants. Les autres bénéfices soulevés par cette étude ont trait à l’amélioration des habiletés de communication (42%), l’augmentation de la confiance en soi et de l’estime personnelle (40%) et la productivité au travail (39%).[6]

Bon à savoir : Les coachs certifiés par l’ICF développent et utilisent 11 compétences essentielles à l’établissement et au maintien de relations saines entre le coach et le coaché. En y regardant de plus près, on constate que ces compétences sont gagnantes pour l’ensemble de nos relations! L’établissement d’un climat de confiance et de respect, l’écoute active et la communication directe sont du nombre de ces compétences essentielles.

Le coaching, pourquoi et pour qui ça fonctionne?

Le coaching, c’est bon pour tout le monde! Ça, c’est la réponse facile! Il est vrai que nous vivons probablement tous des situations problématiques au cours de notre vie à travers desquelles nous aimerions être accompagnés et soutenus. On peut tout de même imaginer que certaines personnes sont plus disposées que d’autres à s’investir dans un processus de coaching et pour qui les résultats se font sentir plus directement.

Dans son livre sur l’adoption et l’abandon des habitudes, Gretchen Rubin s’est demandé pourquoi certaines personnes ont plus de facilité que d’autres à changer leurs habitudes. Grâce à ses recherches, elle a établi un lien entre la capacité à changer les habitudes et notre façon de réagir aux attentes, les nôtres ou celles des autres envers nous. Elle en est venue à développer quatre profils de personnalité basés sur leur réponse aux attentes.[7]

L’auteure décrit chaque type de personnalité par rapport à son niveau de résistance aux attentes personnelles (inner expectations) et externes (outer expectations).

Notre attention est alors dirigée vers les « obligers », traduit librement ici par « obligés », qui tendent à rencontrer les attentes externes et résister aux attentes personnelles.  Il apparaît clair pour l’auteure que cette personnalité récolte rapidement les bénéfices du processus de coaching. Les « obligés », motivés par les attentes externes, répondent mieux à leurs attentes personnelles lorsqu’une structure externe vient les supporter. Le coach joue un rôle crucial en établissant des objectifs clairs avec le coaché, accompagnés d’échéanciers et d’un support tout au long du processus.

En pratique, tous ces types de personnalité peuvent bénéficier d’un processus de coaching. Il est généralement reconnu que la fixation d’objectifs et d’échéanciers favorise le succès dans la résolution d’une problématique donnée. Le support, comme celui d’un coach, est également très efficace pour la plupart des personnes.

Pour certains, c’est la sortie de zone de confort et la présence de défis qui les stimuleront et les motiveront à adopter de nouvelles habitudes, à instaurer des changements dans leur vie et à atteindre de nouveaux objectifs.[8]

Et vous, qu’est-ce qui vous permet de vivre des changements positifs dans votre vie? Avez-vous optez pour le coaching et si oui, qu’est-ce que cela vous a apporté? Merci de partager avec nous!

Pour aller plus loin :
https://coachfederation.org/
https://icfquebec.org/
http://www.savoirhetre.com/
https://www.act-in.ca/


[1] https://icfquebec.org/role-du-coach
[2] https://icfquebec.org/foire-aux-questions
[3] 2017 ICF Global Consumer Awareness Study, PricewaterhouseCoopers, 2017
[4] http://icfquebec.org/faq.asp
[5] http://biblos.hec.ca/biblio/memoires/2011NO43.PDF
[6] 2017 ICF Global Consumer Awareness Study, PricewaterhouseCoopers, 2017
[7] https://coachfederation.org/blog/who-needs-a-coach-the-most-and-why
[8] https://coachfederation.org/blog/why-coaching-works

Comments are closed.
fr_CAFR
en_USEN fr_CAFR